Fondation

La Fondation Budô

Le Budô Club de Karaté Dô Shôtôkan à Niamey en République du NIGER est situé à l’air libre dans le Parking du Stade Général Seyni KOUNTCHÉ, il est composé d’une centaine d’enfants et adultes confondus, dont 45% sont des jeunes nécessiteux ou des quartiers sensibles. Le Budô subsiste par la détermination et la foi de chacun de ses membres. L’argent ne doit pas être une entrave à cette bonne école de la vie "le Karaté". Ce constat nous a fortement encouragés à créer une fondation.

 

La Fondation Budô met en place des stratégies pour faciliter l’accessibilité aux jeunes, d’une part augmenter l’effectif et d’autre part assurer un enseignement et un suivi de qualité (éducation, insertion). Cette initiative permettra aussi aux jeunes qui avaient arrêté la pratique du Karaté de se réinscrire dans le club.

 

Une autre stratégie consistant à une meilleure prise en charge des athlètes. Cela permettra aux jeunes de s’inscrire dans les compétitions et stages partout dans le monde. Nous voyons là un aspect motivationnelle non négligeable pour nos jeunes qui sont volontaires à la base mais par manque de moyen pour continuer à payer les cotisations symboliques, manque de structure et de prise en charge professionnelle leur offrant des possibilités de progression finissent par se démobiliser avant la ceinture marron.

 

Conscient des problématiques de nos jeunes et ayant la possibilité de tenir nos engagements par notre richesse d’encadrement, nous aimerions nous faire soutenir avec un grand intérêt.

 

Actions & Objectifs de la Fondation Budô

Nous invitons dans le monde entier des amis, et recherchons des clubs pour le jumelage afin de nous aider en apportant sur place ou en expédiant du matériel pédagogique de Karaté dont ils ne se servent plus, et/ou de nous aider à construire "un petit dojo" (une terrasse clôturée de 14m², un hangar, de l’électricité, deux vestiaires, des tatamis, un bureau et des bancs visiteurs), toutes les initiatives seront les bienvenues afin de nous donner plus de chance à subvenir aux besoins.

 

Pour y parvenir, nous faisons appel aux bonnes volontés, Karatékas, parents des élèves, Clubs, Ligues, Associations, Fédérations etc. nous faisons appel aux magasines, fabricants, entreprises et commerces du Karaté, nous faisons aussi appel aux diverses subventions réservés à ces genres de projet dans le monde entier.

 

Boîte à pharmacie,

Cahiers pédagogiques,

Ceintures,

Coupes,

Diplômes,

Gadgets,

Kimonos,

 

Livres,

Médailles,

Offre de formation,

Poster des grands maîtres,

Protections,

Revues,

Sac de sport,

Sportwears,

VCD, DVD,

Etc. sont les bienvenus.

 

Nos amis qui nous aides :

Océania Bayonne,

Dojo Mouguerre,

Karaté Club de Firminy,

Faire Play Club de Paris.

Renshi Bernard MIOLLAN 7° DAN I.B.A,

Senseï Slimane FARID 4ième DAN,

M. Alain FOLTZER,

Senseï Bernard BALANCIE,

Shihan Jean Pierre VIGNAU 9° DAN I.B.A,

Senseï Olivier CANTAVE PLU 6° DAN I.B.A.

 

 

Objectif final de la Fondation

Pérenniser la pratique du Karaté en donnant une chance égale à tous les Karatékas de combler leurs besoins peu importe leurs réalités.

 

Les jeunes faisant partis du club seront formés pour obtenir des titres au niveau régional, national etc., ce qui leur permettra une entré dans la liste des athlètes de haut niveau, surtout pour être des vrais Karatékas après avoir dépasser l’âge de la compétition et de former à leurs tours d’autres Karatékas.

La Fondation permettra à nos jeunes une prise en charge tenant compte des aspects martial, sportifs ainsi que les autres aspects liés à la formation et l’insertion sociale et professionnelle.

 

Les athlètes inscrits dans le club seront  pris en charge dans le parcours du sportif qui comporte :

  • Des encouragements aux études scolaires,
  • Des encouragements aux formations professionnelles,
  • Des aides pour les visites médicaux,
  • Des dons de matériels de travail,
  • Des entraînements réguliers de qualité,
  • Des sensibilisations sur les drogues,
  • Des organisations et inscriptions aux stages spécifiques et techniques,
  • Des inscriptions aux compétitions,
  • Des manifestations ludiques de brassage etc.

 

D’autres Maîtres du Budô ont créer des clubs portant le même nom à Fada N’Gourma au BURKINA FASO, à Gao et Tombouctou au MALI, nous comptons aussi les aider, dès que la Fondation s’agrandirait, il faut faire largement connaître la Fondation Budô, trouver les futurs participants et bien sûr les bienfaiteurs. Il est important, car ce projet présente l’avantage d’être créateur d’emplois et parce que la Fondation s’est donné pour mission d’intérêt général de promouvoir la pratique du Karaté, une école de la vie, un facteur d’éducation, d’insertion et d’intégration. Soutenir le Karatéka dans sa globalité tant sur le plan nutritif, éducatif, physique, psychologique, spirituel et social. Encourager les enfants, adolescents et jeunes adultes à pratiquer et/ou à continuer la pratique du Karaté.

 

Les moyens  humains de la Fondation

Nous disposons d’une dizaine de Diplômés toutes catégories confondues (des Instructeurs International I.B.A. et nationaux 1er et 2ième degré, des ceintures noires de 1er à 5° DAN I.B.A., des arbitres stagiaires, régionaux, nationaux et International) qui pourront intervenir dans la formation. Nous faisons aussi appel aux compétences des Experts Internationaux quant cela est nécessaire et possible chaque année.

 

Contact de la Fondation

Internet :

Siteweb : www.budo.onlc.fr

E-mail : armahar1@yahoo.fr

 

Téléphones mobiles :

00227 90-31-27-13

00227 93-97-67-15

00227 94-70-53-27

00227 96-28-27-25

 

 

Par courrier :

Fondation Budô

Boîte Postale : 11.175

Niamey République du NIGER

 

Conclusion

Nous souhaitons mener à bien ce projet car nous sommes convaincus que cette démarche sera profitable aux jeunes et sans doute à l’avenir du Karaté.

Budô est prêt à commencer une telle aventure. Cette volonté montre bien notre dynamisme pour faire émerger les potentialités des athlètes de notre club tant sur le plan sportif que sur le plan martial.

Nous avons organisé plusieurs réunions avec les membres du comité directeur du club sur ce sujet. A travers ces réunions nous avons pu mesurer l’attachement de nos cadres à ce projet et le soutien qu’ils nous apportent.

Nous vous remercions par avance du soutien que vous voudrez bien apporter.

 

Fraternellement,

Senseï Amadou TOURÉ, 5° DAN I.B.A.